mardi 22 janvier 2019
A+ R A-

Ma bobine chauffe

J'entends souvent pendant les sorties, cette expression et j'ai jugé utile d'éclairer de façon simple (sans noyer le poisson !) le pourquoi ? de la chose.

A l'époque où a été inventé l'allumage à rupteurs, il n'y avait pas d'électronique, c'est donc une association de "compromis" électriques et mécaniques.

Pour avoir une étincelle "riche" aux bougies , il faut de l'énergie (puissance X temps ).
Dans un allumage à rupteur, on ne peut jouer que sur le temps, (la puissance étant la tension (6 V ou 12 V multiplié par le courant dans la bobine, qu'on ne peut pas ajuster).

Ce temps est un "angle " (angle de came ou Dwell pour les savants) pendant lequel les vis platinées sont en contact,

l'allure de la came (forme) associée à l'écartement maxi des contacts (4 à 5/10°) font que l'angle pendant lequel la bobine se charge en courant est de 114° pour 2 cylindres, 57° pour 4 Cylindres, 38° pour 6cylindres, 28,5° pour 8cyl .......ok!

Comme je l'ai dit plus haut , c'est un temps de charge en énergie de la bobine.
On voit tout de suite qu'au même régime, un 2cyl (114°) chargera 3 fois plus d'énergie dans la bobine qu'un 6 cyl!!!!!! etc..!le 8cyl est le parent pauvre .....mais il y a une solution pour lui (voir la suite).

Mais, il y a un MAIS! !!!! quand la bobine est "pleine" il est fortement déconseillé de continuer à "en mettre dedans!" car en insistant, elle se sature et chauffe et à du mal à retrouver ses esprits pour le coup suivant.

C'est pourquoi, il a été défini que 57° était la valeur angulaire optimum (allure de la came et écartement des contacts) pour charger correctement une bobine avec un courant de 5 ampères environ (car les rupteurs ne peuvent pas passer plus de courant pour une durée de vie correcte).

Il en est de même pour l'écartement de 5/10° , qui respecte un écartement suffisant pour ne pas "arcquer" à l'ouverture et ne pas "s'affoler" à haut régime et ceci a été défini pour un 4CYL (les plus courants).

Les valeurs pour les autres (2, 6, 8 cyl) en découlent , car, le temps de remplissage est "physiquement " donné par l'écartement et le profil de la came.

On voit donc les limites du système .....!

trop d'écartement >>>>> mauvais remplissage aux régime supérieurs et affolement du rupteur
trop peu d'écartement >>>>>>chauffe et saturation de la bobine avec perte d'allumage à haut régime

des "palliatifs / correctifs" on été trouvés ( doubles rupteurs etc...) mais ils ont le même défaut .......le temps de charge n'est pas ajustable.

Dans ces systèmes à rupteurs , sachant que le temps de charge est un "angle", il est facile de comprendre que le temps de charge est inversement proportionnel à la vitesse!!!!!!!!!!!

Conséquence:

au ralenti on a un temps long, on charge bien la bobine >>>>>bon allumage

à haut régime on a un temps de charge court >>>>>allumage plus faible !!!!

C'est pourquoi le double rupteur à été adopté pour permettre un temps de charge plus long sur les V8 et en "sport " pour les hauts régimes mais avec une contre partie à bas régime (saturation bobine)...... mais!..........c'est pour la course ! ........donc pas longtemps au ralenti!

Maintenant vous savez ce qui se passe quand vous entendez " ma bobine chauffe" voitures restant longtemps à faible régime, l'angle de 57° ou 114° est pourtant bon ! mais le temps de charge "pratique " sature" la bobine.

En conclusion, les voitures ne sont pas faites pour rester des heures au ralenti!!!!!!!!!
les bi-cylindres sont surtout concernés....... !

.................que des compromis:.......que des compromis!.........que des compromis! .............

heureusement que l'allumage électronique va corriger tout ça !

On en parle ensuite (si ça vous intéresse !)

Jean Paul CESAR vice président du TVA